Marathon de Montpellier


marathon montpellier

En Octobre prochain, aura lieu le Marathon de Montpellier.

A cette occasion Montpellier Sports a décidé de suivre l’un de ses participants, Sofian Bettayeb, ancien espoir du triathlon français, dans sa préparation. Ainsi vous retrouverez chaque semaine une chronique de Sofian afin de suivre ses préparatifs jusqu’à l’échéance tant attendu.

Quel est ton parcours ?

Passionné par le sport depuis tout jeune, je pratique une multitude d’activités comme le football, le karaté, le kayak… Mais c’est en course à pied que je prends le plus de plaisir sur les courses départementales, chaque dimanche,  accompagné de ma famille.

Au collège, je découvre par hasard une publicité pour le Triathlon de ma ville, le challenge me semble hors norme mais je meurs d’envie d’y participer. Cependant, je ne sais pas nager (suffisamment bien pour compléter 400m dans un lac…) et je ne possède qu’un BMX. Ma mère et moi décidons quand même de nous y rendre et je décide de m’inscrire sur place au club, avec une compétition le mois d’après. Le résultat est très médiocre, je me suis fait battre par une dizaine de filles et je suis épuisé comme jamais, mais j’ai trouvé ma nouvelle passion. A partir de ce moment,  ma vie prend une toute autre tournure, concentré sur ma progression en natation et la recherche de résultats en triathlon.

Après plusieurs années d’entrainement, des beaux résultats chez les jeunes et 2 sélections en équipe de France,  j’intègre le Pôle France de Montpellier. Mon manque de maturité, le cadre d’entrainement et les blessures vont m’être fatale, je dois renoncer à ma sélection aux championnats d’Europe, indispensable pour une sélection aux championnats du monde (mon objectif rêvé).

A partir de là, je me reconcentre sur mes études à Sup de Co Montpellier et sur mon projet professionnel.

Aujourd’hui, un ami et moi venons de créer notre entreprise. Nous proposons aux Paintballers des équipements adaptés à la pratique sportive. Mon associé est joueur de Paintball Pro et le sport est l’ADN de notre marque.

Prochainement, tu participeras donc au Marathon de Montpellier. Comment prépares-tu cette échéance ?

Ma préparation pour le Marathon de Montpellier à été longue et tumultueuse. J’ai pu enchainer des longs et difficiles footings pour tenir la distance mais je n’ai pas eu suffisamment de temps ces dernières semaines pour m’entraîner comme je le voulais. Notre entreprise nous demande beaucoup de temps et d’énergie. Je manque de quelques séances spécifiques pour avoir la vitesse requise à mes attentes.

En ce moment, j’enchaine 4 entrainements par semaine, deux footings de 40 minutes aux sensations (mon entrainement préféré), deux footings avec 2 x (15 min allure marathon 2 min récup) et (15 minutes allure + marathon 2 min récupe).

La dernière fois que j’ai participé à un marathon (3h30) j’ai fait une grosse erreur sur les ravitaillements. J’invite tous les participants à ne pas se priver sur les bananes !

Ce marathon a-t-il une particularité pour toi ?

Ce marathon est particulier pour moi car, premièrement, il se déroule dans ma ville d’adoption (5 ans passé à Montpellier suffisent pour dire qu’on est Montpelliérain ?!) et c’est un moyen de retrouver l’adrénaline de la compétition.

De plus, j’ai  une petite compétition interne avec mes amis de l’entreprise AKOMP Z3R0D, Fred et Pierre DOREZ, aussi des Triathlètes, pour qui fera le meilleur temps. La récompense : chambrer les autres le reste de l’année… ça n’a pas de prix !

Pourquoi je cours un Marathon ?

C’est le meilleur moyen que j’ai trouvé de me tester mentalement et repousser mes limites. Je sais que pendant ce marathon, je vais avoir mal aux jambes, mal aux bras, ma bonne conscience va vouloir que je m’arrête, je vais trouver ce sport stupide et inutile.

Quels sont tes objectifs ?

Mon objectif est de sortir de ma zone de confort et voir jusqu’où je vais pouvoir repousser mes limites afin de mieux me connaitre, et de pouvoir l’appliquer dans ma vie de tous les jours.

En terme chronométrique, je cours pour battre le record de Pierre Dorez de 2h45’57 ‘’ et je me fixe un temps maximum de 3h.

Je pense m’être entrainé pour réaliser 2h59 mais sur un marathon, rien ne se passe comme prévu…

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Retour à
Se connecter
Format de votre post
Article
Video
Audio