3 monoplaces par écurie

David Coulthard, Daniel Ricciardo et Max Vertsappen lors d'une démonstration à Zandvoort


Ce n’est pas la première fois que l’idée de 3 voitures par écurie mais pourquoi cette idée ne verra pas le jour avant un certain moment.

Les avantages

-Le premier avantage du système à trois voitures par écurie permettra d’avoir une lutte pour le championnat plus ouverte (3 opposants pour le titre si par exemple une seule voiture domine comme entre 2014 et 2016 avec les deux Mercedes d’Hamilton et de Rosberg qui étaient les seuls à se battre pour le titre, ou alors 6 voitures si nous avons le droit à un scénario à la 2018 avec Ferrari et Mercedes qui sont extrêmement proche en terme de performances).

Il y aura donc par conséquent plus de candidats pour la victoire ce qui pourrait créer encore plus de spectacle pour les spectateurs.


L’autre avantage est que cela permettrait aux écuries d’aligner un différent style de line-up plutôt que de jouer la carte de la sécurité tout le temps. En effet si on prend l’exemple de Mercedes ils pourraient faire piloter Hamilton, Bottas mais aussi Ocon...Ou même aligner que 1 pilote d’expérience et avoir 2 jeunes talents.


Si l’on résume les avantages seraient plus pour les pilotes eux où le système de trois voitures par écurie leur permettrait plus facilement de montrer tout leur potentiel. Si bien à la jeunesse, qu’à des pilotes un peu plus expérimentés qui n’ont jamais pu rouler pour des top teams comme entre autre le pauvre Hulkenberg qui en 150 courses n’a jamais pu goûter à un seul petit podium.




Les inconvénients

Les moins:

Les premier inconvénient du système à trois voitures seraient tout d’abord le coût. Il est vrai que les petites écuries indépendantes comme Toro Rosso ou Williams ont déjà du mal à apporter des améliorations sur seulement deux monoplaces mais alors trois. Les petites écuries pourraient donc très rarement développer la voiture durant la saison ce qui les coincera aux fonds du trou surtout quand on sait le prix de certaines améliorations…

Mais encore si c’était juste ça ! En effet s’il y a trois voitures par écurie il faut donc embaucher encore plus de mécanos ce qui là aussi peut poser un problème d’argents.

Déjà grâce à cet argument de taille l’idée de trois monoplaces ne pourraient jamais voir le jour quand on sait que l’argent et le business sont les “directeurs” de ce sport.


Mais il y a aussi un autre problème. Tout le monde le sait, les accidents dans le sport automobile ne sont pas rares et même si grâce à des nouvelles règles de sécurité les pilotes sont bien mieux protégés qu’il y a 20 ans mais la FIA sait que la Formule 1 pourrait être amenée à disparaître si trop d’accidents se produisent et si les conséquences peuvent être potentiellement mortelles. Avec 20 voitures il n’est pas du tout impossible que certains départs soient chaotiques comme ça été le cas avec le GP de Belgique où sans le halo Charles Leclerc aurait peut-être pu passer l’arme à gauche. Mais si 30 voitures venaient à prendre un départ les risques de crash augmenteraient drastiquement et il y a fort à parier que ces crashs seraient plus spectaculaires.


C'est donc pour des raisons d’argent et de sécurité qu’il n’y aura probablement jamais trois voitures par écurie.

Malgré les avantages énumérés en haut si l’on pèse le pour et le contre l’idée évoquée par Toto Wolff ne se réalisera pas avant un certain moment.

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Retour à
Se connecter
Format de votre post
Article
Video
Audio