Vers une ligue européenne ?

Le serpent de mer d’une super-ligue européenne revient comme un marronnier depuis la fin des années 90. L’UEFA a toujours réussi à trouver des accords avec les grands clubs (ECA) pour éviter la catastrophe et garder son pré-carré. Cependant, les rumeurs de plus en plus insistantes vont dans le sens d’une sécession des grands clubs dans une ligue fermée. Déjà Mediapart révélait que l’ECA visait pour 2021 la création d’une super-ligue à 16 clubs dont le PSG et l’OM.


Deux projets sont sortis dans la presse

Le projet révélé par le Wall Street Journal

Le journal américain décrit une compétition comprenant 32 équipes. Les clubs de l’ECA (Association des clubs européens) avaient cette semaine une réunion avec l’UEFA pour discuter de la formule de la Champions League à partir de 2024. Il ne fait guère de doute que la possibilité d’une ligue indépendante est servie de coup de pression. Les théoriciens de cette nouvelle compétition veulent s’inspirer de l’Euroleague (ligue fermée de Basket sur invitation avec une longue saison régulière). Cependant, cette ligue voudrait garder un semblant de méritocratie avec 4 relégations et 4 promotions. Les matchs seraient la semaine sauf à partir des quarts de finale qui se dérouleraient le week-end. Evidemment, ce format très avantageux pour les clubs fait réagir les grandes ligues comme la Bundesliga, la Premier League, la Liga et la Série A. Ils ne sont pas prêts à reprogrammer la semaine les matchs de championnat si ceux de la super-ligue ont lieu le week-end. 

https://twitter.com/LateFootClub/status/1107773487203143680/photo/1

Le projet révélé par la radio Cope

Jeudi 21 mars,  le journaliste Juan Antonio Alcala de la radio espagnole en réaction à l’article du Wall Street Journal, révélait une autre formule pour une super-ligue plus élitiste sur le modèle de la NBA. Cette information aurait l’effet d’une bombe. La compétition comprendrait 16 équipes dont 11 permanents (le Real Madrid, Barcelone, Manchester United, le Bayern Munich, la Juventus, Chelsea, Arsenal, le PSG, City, Liverpool et Milan AC) et 5 invités (l’Atlético de Madrid, Dortmund, l’OM ou l’OL, l’Inter et la Roma). Une deuxième division pourrait aussi voir le jour. Cette formule serait en concert entre L’UEFA et L’ECA. Il aurait deux phases : une phase régulière et une phase éliminatoire. Les matchs se dérouleront le week-end. Cette super-ligue vise une réalisation pour 2024. En terme de rémunération, les clubs auraient en droits tv la somme énormissime de 900 millions d’euros.


https://twitter.com/partidazocope/status/1108498916973137920/photo/1

Les perdants de cette compétition seraient évidemment les grands championnats nationaux. Le premier réagir de façon véhémente a été le très excessif Javier Tebas. Le président de la Liga a balayé cet information d’un revers de la main avec des arguments pas très classe, mettant en avant « l’alcoolisme » du journalisme. Il a dénoncé le manque de Viabilité du modèle de cette ligue pour les clubs et les télévisions propriétaires de droits.


https://twitter.com/Tebasjavier/status/1108508378152820736

Si l’émergence d’une telle ligue se confirme, le modèle du football européen serait chamboulé au nom d’un business florissant. Et après tout, pourquoi pas. Mais le football des petits pays pourtant talentueux pourrait disparaître (Portugal, Pays-Bas) et le paradigme des championnats nationaux aussi.

 Un autre dommage collatéral serait aussi l’explosion des prix de la billetterie et d’un public moins fervent et moins populaire (la fin des ultras ?). La question des abonnements télévisuels découle de la même interrogation

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Retour à
Se connecter
Format de votre post
Article
Video
Audio